Les défis de la féminisation du football et autres sports de ballon : enjeux, bonnes pratiques et nouvelles représentations.

Résumé

Ce colloque souhaite actualiser et renouveler le regard sur le football féminin et autres sports de ballon. Il se propose d’analyser les enjeux en matière de bonnes pratiques et d’observer les nouvelles représentations qu’elles enfantent.

Au-delà des freins et des contraintes qui pèsent sur les footballeuses, voire des sportives de ballon, les actions, et expériences qui permettent leur épanouissement seront définies et commentées. Multidisciplinaire et indisciplinaire, ce colloque réunit des chercheures et chercheurs d’horizons variés ainsi que des expert·es et professionnel·les œuvrant dans l’espace des pratiques sportives féminines, dont celui du football.

L’objectif est de changer de focale et de mettre l’accent sur ce qui marche ou sur ce qui peut être mis en place à terme.

En 2019, la Coupe du Monde de football a révélé au grand public un sport pratiqué officiellement par les femmes depuis 1917 : le foot.

Balayant momentanément les préjugés et les remarques sexistes, les équipes féminines ont été supportées, respectées, et ont défendu avec brio l’égalité femme-homme inscrite dans la Déclaration universelle des droits humains de 1948 et dans la règle 2 de la Charte olympique.

Depuis cette large médiatisation, des colloques, études, congrès, manifestations sportives et culturelles, dans le monde de la recherche ou sur le terrain, de multiples initiatives ont identifié et dénoncé avec force les stéréotypes, les clichés, les inégalités et les discriminations pour lutter contre les humiliations et les injustices au quotidien.

Dans ce sens est né en 2020 un projet européen EWinS, European Women in Sport financé par le programme européen Erasmus+ Sport. Tout en constatant un certain immobilisme sur le terrain, ce projet se donne pour objectif de rassembler et de valoriser les bonnes pratiques destinées à combattre ce qui fait du football au féminin, un sport toujours mineur en général, et en Europe en particulier.

Il y a indéniablement une évolution globale de la participation des femmes dans les pratiques sportives en Europe. Pour autant, certains obstacles et déséquilibres persistent. Il n’existe pas toujours un environnement adéquat dans lequel les sportives peuvent développer pleinement leur potentiel. Des déséquilibres persistent encore entre les pratiques féminines et masculines en termes de développement des pratiques, de nombre, de statut, de moyens attribués ou de visibilité. Certains pays européens accusent même encore un retard important quant à l’accès des femmes à certaines pratiques sportives. C’est notamment le cas des sports connotés au masculin tel que le football ou d’autres sports de ballon comme le rugby.

Un autre objectif du projet est de pallier le manque de données mutualisées sur les pratiques féminines au niveau Européen, et ceci commence même au niveau national où les données ne sont pas toujours disponibles.

Au-delà de l’environnement adéquat, il n’y a pas toujours une prise en compte des spécificités des femmes par exemple pour la gestion des performances. C’est le cas du cycle menstruel pourtant important qui reste un tabou dans certains pays; tout comme la prise en charge de la grossesse aussi bien sur le plan de l’accompagnement physique que de ses conséquences économiques et familiales (congés de maternité, garde des enfants, etc.).

C’est dans ce sens que le projet aborde la question de la féminisation des pratiques sportives. Il ne s’agit pas d’enfermer les femmes dans un monde à part. L’usage de ce concept de féminisation ici s’inscrit dans le cadre des préconisations de l’Union Européenne où il est défini comme : « L’idée d’une marche vers l’égalité, une égalité en droits, en nombre, mais aussi la levée d’obstacles juridiques et surtout l’évolution sociale et économique qui favorisent le « rattrapage » d’un retard historique ». Le projet E-WinS vise donc à s’inscrire dans cette perspective.

Au-delà des constats et des différents travaux sur les représentations et les stéréotypes liés aux sports pratiqués par les femmes, l’intention de notre colloque est :

  • d’une part de faire partager les résultats du travail des membres du projet EWins à l’orée des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 ;
  • d’autre part, d’inventorier, découvrir, imaginer et diffuser toutes les pratiques, actions ou nouveaux imaginaires et représentations en œuvre en Europe et dans le monde susceptibles de permettre à toutes les femmes (sportives et parasportives) de pratiquer le football ou le sport de leur choix, en bénéficiant, quel que soit leur âge ou leur statut des conditions adéquates d’apprentissage, d’entraînement, de salaire, de santé, de visibilité et de rayonnement médiatique.

Notre appel s’adresse autant aux chercheures et chercheurs qu’aux actrices et acteurs de terrain ou proches de celui-ci.

Au cours de notre vaste enquête, nous avons pu rencontrer de nombreuses joueuses, coaches, dirigeants de clubs et de fédérations, sponsors, institutions. Autant d’expériences et de suggestions de bonnes pratiques déjà mises en place ou à réaliser, de nouvelles représentations à découvrir, de défis à relever pour et en faveur du développement du football sur trois plans :

  1. Les Modèles économiques et l’organisation quotidienne

L’aspect global de la gouvernance, qui renvoie à l’organisation des financements, des infrastructures, de la prise en compte des enjeux du handicap, du développement durable et des partenariats déployés autour des pratiques des femmes : quelles sont les actions pertinentes mises en œuvre à travers ces différents aspects ? En somme, il s’agit ici de mettre en lumière les bonnes pratiques autour d’un modèle économique pertinent et viable.

  1. Le développement et la gestion des performances des sportives

Tant dans le sport de masse que dans le sport de haut niveau en ce qui concerne par exemple le cycle menstruel, la gestion de la maternité, mais aussi la manière dont la performance peut être combinée avec la conciliation de la vie familiale et du sport pour vivre pleinement de l’activité et toutes les approches qui peuvent aider à améliorer leur performance.

  1. Les formes de communication et de promotion du football ou autres pratiques féminines de ballon

Les bonnes pratiques à toutes les échelles de pratique, notamment la manière dont est organisée la visibilité des sportives par les clubs, la place du numérique ou plus globalement les stratégies et politiques pour la promotion des femmes sportives, pourront être proposées ici.

Ainsi, ce colloque a pour ambition non seulement de faire un point d’étape sur les recherches, les bonnes pratiques, les nouveaux imaginaires mais, également, sur les expériences futures ou en cours.

Dans ce but, l’ensemble des jeux de ballon au féminin seront considérés et la diversité ne pourra qu’enrichir la réflexion.

En conjuguant discours scientifique et actions, ce colloque souhaite à la fois promouvoir l’égalité réelle entre les femmes et les hommes et travailler en faveur d’une société plus inclusive, écologique et solidaire.

Le colloque est donc ouvert à toutes les disciplines (sociologie, psychologie, histoire, littérature, physiologie, économie, Gestion/management, etc.) et à tous les professionnel-le-s ou expert-e-s du football et autres sports de ballon pratiqués par les femmes.

Bibliographie indicative

Abouna,M-S. (2018) « Internet et mise en visibilité du football féminin en France : entre avancées et paradoxes », Communiquer [En ligne], 22 |. DOI : https://doi.org/10.4000/communiquer.2576

Aoki, K., Crumbach, S., Naicker, C., Schmitter, S., & Smith, N. (2010). Identifying best practice in women’s football – case study in the European contextwww.redcapfoundation.org

Appleby, K. M., & Leslie A. Fisher. (2009).  » Running in and out of Motherhood’ : Elite Distance Runners’ Experiences of Returning to Competition after Pregnancy ». Women in Sport and Physical Activity Journal 18 (1) : 317. doi:10.1123/wspaj.18.1.3.

Arrondel, L. & Duhautois, R. (2020). Comme les garçons ? L’économie du football féminin. Editions Rue d’Ulm.

Berlion, D. (2019). Fan de foot, spécial mondial féminin, Paris, Larousse, 2019.

Clark John S., Apostolopoulou, A. & Gladden J.M. (2009).  Real Women Watch Football: Gender Differences in the Consumption of the NFL Super Bowl Broadcast, Journal of Promotion Management, 15:1-2, 165-183, DOI: 10.1080/10496490902837510

Federation Internationale de Football Association. (2018). “Women’s Football Strategy.” https://digitalhub.fifa.com/m/baafcb84f1b54a8/original/z7w21ghir8jb9tguvbcq-pdf.pdf.

Football par et pour les femmes. STAPS, n° 131, Be Boeck Supérieur, 2021/1, dossier coordonné par Cécile Ottogalli-Mazzacavallo, Virginie Nicaise, Guillaume Bodet.

Gaillard, C. (2019). La grande histoire des Bleues : l’histoire du foot au féminin, Paris, Hachette pratique.

Leslie-Walker, A. & Mulvenna, C. (2022). The Football Association’s Women’s Super League and female soccer fans: fan engagement and the importance of supporter clubs, Soccer & Society, 23:3, 314-327, DOI: 10.1080/14660970.2022.2037218

Keyser, A. & Nestoret Ontanon, M. (2012) Foot féminin : la femme est l’avenir du foot, Lormont, Le Bord de l’Eau.

Meier, H. E., Strauss, B., & Riedl, D. (2017). Feminization of sport audiences and fans? Evidence from the German men’s national soccer team. International Review for the Sociology of Sport, 52(6), 712–733. https://doi.org/10.1177/1012690215612457

Tekavc, J., Wylleman, P. & Cecić Erpič, S. (2020). “Becoming a Mother-Athlete: Female Athletes’

Transition to Motherhood in Slovenia.” Sport in Society 23 (4): 734–750. Doi:10.1080/17430437.2

020.1720200.

Travert, M. & Soto, H. (2009). Une passion féminine pour une pratique masculine : le football. Sociétés, 103, 85-95. https://doi.org/10.3917/soc.103.0085

Valenti, M, Peng, Q., & Rocha, C. (2021) Integration between women’s and men’s football clubs: a comparison between Brazil, China and Italy, International Journal of Sport Policy and Politics, 13:2, 321-339, DOI: 10.1080/19406940.2021.1903967

Un titre et un résumé d’environ 100 mots en français ou en anglais, accompagnés d’une brève notice bio-bibliographique (la bibliographie est facultative ) en format Word devront être envoyés à l’adresse suivante : colloque-ewins2023@ileps.fr avant le 15 janvier 2023.

Langue de la conférence : français et anglais

Le colloque donnera lieu à deux publications :

  • Une publication en français aux Editions Le Manuscrit
  • Une publication en anglais, si possible dans le Women Sport and Physical Activity Journal

Informations à venir.

CY ILEPS

CY Cergy Paris Université

Laboratoires de recherches :

  • AGORA, EA 7392
  • UMR 9022 – CNRS Héritages : Patrimoine/s, Culture/s, Création/s
  • UMR 8184 THEMA

EWinS project Consortium (https://e-wins.eu/) : CY Cergy Paris Université and CY Ileps (France), Staffordshire University (Angleterre), AWF- University of Physical Education in Krakow (Pologne), UCAM Universidad Católica San Antonio de Murcia (Espagne), KS Pradinczanka (Pologne), FC Hertta (Finlande), Little Miss Soccer (France), NSA National Sports Academy (Bulgarie)

Comité d’organisation

Marie-Stéphanie Abouna ; Sylvie Brodziak ; Mélina Boetti ; Anais Burghart-Roessle ; Anne Guilbault, Gilles Lecocq ; Stefania Marcassa ; Narjiss Mekaoui ; Alessandra Palermo ; Candice Prevost ; Mame-Fatou Séne ; Addi Mireles Puga

Comité scientifique

Marie-Stéphanie Abouna (France) ; Rafa Akoum (France) ; Alejandro Aleiva (Espagne) ; Boryana Angelova-Igova (Bulgarie) ; Alexander Blackett (Angeterre) ; Sylvie Brodziak (France) ; Álvaro Díaz Aroca (Espagne) ; Jacky Forsyth (Angeterre) ; Oumaya Hidri Neys (France) ; Pierre-Alban Lebecq (France) ; Gilles Lecocq (France) ; Julien Longhi (France) ; Stefania Marcassa (France) ; Narjiss Mekaoui (France) ; Korneliya Naydenova (Bulgarie) ; Alessandra Palermo (France) ; Tomasz Palka (Poland) ; Fatia Terfous (France) ; Magdalena Żmuda-Pałka (Pologne).

Informations à venir.

Dates

Du 7 au 9 juin 2023

Lieux